Mission B to B : Satisfecit des textiliens marocains au Canada

 

cluster

Bilan positif pour la première mission de prospection du  secteur organisée par Maroc Export au Canada. Organisée du  20 au 27 septembre dernier en partenariat avec l’AMITH et  l’ESITH, avec la participation du ministère chargé de  l’Industrie, cette mission de prospection avait pour objectif de  «découvrir un marché de niche dudit secteur, ainsi que  d’identifier de nouvelles opportunités pour le développement  de projets de partenariat entre les sociétés marocaines et  leurs homologues canadiennes», explique-t-on auprès de  Maroc Export.  Pour Mohammed Lahlou, président de l’ESITH, «Le premier constat nous permet de relever que  la fabrication des textiles à usage technique (TUT) peut se faire à l’aide des équipements  accessibles au Maroc, même pour les PME/PMI, mais avec des matières ayant des propriétés  spécifiques, notamment une haute performance», avant d’ajouter: «La force des entreprises  canadiennes réside dans un travail en réseau et ne synergie entre les différents intervenants de  la chaîne de valeur, mais aussi dans un centre technique et de recherche qui accompagne la  concrétisation des projets innovants.   L’ESITH, avec ses équipements et ses laboratoires de R&D, est en mesure d’apporter le soutien  nécessaire aux entreprises marocaines pour réussir à développer de nouveaux produits dans le  TUT à forte valeur ajoutée».  Du côté des entreprises participantes, les échanges avec les entrepreneurs canadiens ont été  «fructueux, permettant d’avoir plus d’éclaircissements sur l’accessibilité même, à court terme, à  cette industrie de niche, à condition de bénéficier d’une aide permettant de cibler les marchés  pour ces produits». Du côté de Maroc Export, l’engagement est pris de «créer des synergies  inter-sectorielles exportatrices connectées à de nouveaux marchés à développer», explique  Zahra Maafiri, directrice générale de Maroc Export. Placée dans un contexte, cette mission aura  permis, plus concrètement, de conforter le choix stratégique du ministère de l’Industrie de  développer la filière textile technique TUT pour le nouveau repositionnement des industries  textiles dans l’économie nationale. «La visite des sites industriels au Canada nous a permis  d’acter le succès de cette filière dans le cadre d’un écosystème performant, modèle prôné par le  Plan d’accélération industrielle. Ce benchmark vient à point nommé, à la veille du lancement de  l’écosystème TUT au Maroc», note le représentant du ministère de tutelle. Pour une première,  cette mission aurait donc dépassé ses objectifs exploratoires et aura permis la réalisation d’un  benchmark pour, in fine, tracer le potentiel de partenariat entre le Maroc et le Canada pour le  textile à usage technique. 

Source : http://www.leseco.ma/les-cahiers-des-eco/pme/216-actualite/37387-mission-b-to-b-satisfecit-des-textiliens-marocains- au-canada.htm